Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Placer ses liquidités en assurance-vie ?

Bien que les Français recherchent avant tout l’épargne sécuritaire, celle-ci ne rapporte pas grand-chose aujourd’hui. Et pourtant lorsque l’on désire placer de l’argent sur du court terme, la sécurité s’impose.

Quand on dispose d’argent pour une période de quelques mois ou d’une année, voire parfois de deux années, la tentation est grande de laisser cet argent sur les fameux livrets réglementés : Livret A et LDDS, le livret de développement durable et solidaire. Or ceux-ci ne rapportent que 0,75 %, mais il est vrai sans impôt et sans prélèvements sociaux.

Pour ceux qui y ont droit le Livret d’épargne populaire (LEP) est plus avantageux 1,25 % net d’impôt et de prélèvements sociaux. Le LEP est réservé aux épargnants modestes. Par exemple, pour en ouvrir un en 2018, le revenu fiscal de l’année 2016 de votre foyer fiscal (figurant sur l’avis d’imposition de 2017) ne doit pas dépasser les limites suivantes : 19 468 € pour un célibataire, ou encore 29 863 € pour un couple sans enfant, 35 061 € pour un couple avec un enfant.

La tentation des livrets fiscalisés est forte, car les offres semblent alléchantes, mais bien souvent il ne s’agit que d’une apparence. Ainsi, un livret peut vous promettre du 2 ou du 3 %, mais c’est un rendement brut qui une fois soumis à l’impôt et aux prélèvements sociaux se réduit considérablement et qui n’est garanti que pendant quelques mois. Ensuite, ce même livret vous donnera tout au plus du 0,75 % ou du 1 % et cela toujours brut, dont il faut déduire encore la fiscalité et les prélèvements sociaux.

Et l’assurance-vie ?

Les fonds en euros des contrats d’assurance-vie ont rapporté 1,8 % en moyenne en 2017 et ils devraient donner 1,6 % en moyenne en 2018.

Rappelons les rendements des fonds en euros de LINXEA en 2017, nets de frais de gestion :

LINXEA Spirit LINXEA Avenir LINXEA Zen LINXEA Vie

Euro Allocation

Long terme2

Euro Classique

Suravenir

Opportunités

Suravenir

Rendement

Euro Garanti Netissima Eurossima
3% 2% 2,80% 2% 2,25% 2,10% 1,77%

Le rendement de l’assurance-vie est un rendement annuel et non pas simplement versé pendant 2 ou 3 mois comme l’est le rendement majoré des livrets d’épargne. Ces fonds en euros peuvent donc être utilisés sur de courtes ou moyennes périodes sans crainte d’une diminution drastique du rendement après quelques mois.

Le système d’imposition de l’assurance-vie est plus favorable que celui des livrets fiscalisés lorsque la récupération des capitaux placés n’est pas totale. Si la totalité du placement est récupérée, la fiscalité de l’assurance-vie donne la possibilité de choisir entre la Flat Tax ou l’imposition progressive à l’impôt sur le revenu. C’est un atout considérable qui permet de retenir l’assurance-vie, même pour du court terme.

Enfin, si l’épargnant souhaite conserver son placement plus longtemps que prévu, l’assurance-vie révélera alors toutes ses possibilités : fiscalité plus favorable au fur et à mesure que le contrat prend de l’âge, large choix des supports financiers via des arbitrages non fiscalisés…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *